Vivre avec les saints du Carmel

13ème dimanche du Temps Ordinaire (C) : Luc 9,51-62

 
Des Lettres de Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus (LT 145 à sa soeur Céline)
 

Ma chère petite Céline, ta lettre m'a remplie de consolation, la voie par laquelle tu marches est une voie royale, ce n'est pas un chemin battu, mais c'est un sentier qui a été tracé par Jésus Lui-même. L'épouse des Cantiques dit que, n'ayant pas trouvé son Bien Aimé dans son lit, elle se leva pour le chercher dans la ville mais ce fut en vain ; après être sortie de la cité elle trouva Celui que son âme aimait !... Jésus ne veut pas que nous trouvions dans le repos sa présence adorable, Il se cache, Il s'enveloppe de ténèbres ; ce n'est pas ainsi qu'Il agissait à l'égard de la foule des Juifs, car nous voyons dans l'Évangile "que le peuple était enlevé dès qu'Il parlait". Jésus charmait les âmes faibles par ses divines paroles, Il essayait de les rendre fortes pour le jour de l'épreuve... Mais combien fut petit le nombre des amis de Notre Seigneur quand Il se taisait devant ses juges !... Oh ! quelle mélodie pour mon coeur que ce silence de Jésus... Il se fait pauvre afin que nous puissions Lui faire la charité, Il nous tend la main comme un mendiant afin qu'au jour radieux du jugement, alors qu'il paraîtra dans sa gloire Il puisse nous faire entendre ces douces paroles : "Venez, les bénis de mon Père, car j'ai eu faim et vous m'avez donné à manger, j'ai eu soif et vous m'avez donné à boire, je ne savais où loger et vous m'avez donné un asile, j'étais en prison, malade et vous m'avez secouru". C'est Jésus Lui-même qui a prononcé ces mots ! c'est Lui qui veut notre amour, qui le mendie... Il se met pour ainsi dire à notre merci, Il ne veut rien prendre sans que nous le lui donnions, et la plus petite chose est précieuse à ses yeux divins...

Ma Céline chérie, réjouissons-nous de notre part, elle est si belle, donnons, donnons à Jésus, soyons avares pour les autres mais prodigues pour Lui... Jésus est un trésor caché, un bien inestimable que peu d'âmes savent trouver car il est caché et le monde aime ce qui brille. Ah ! si Jésus avait voulu se montrer à toutes les âmes avec ses dons ineffables, sans doute il n'en est pas une seule qui l'aurait dédaigné, mais Il ne veut pas que nous l'aimions pour ses dons, c'est Lui-même qui doit être notre récompense. Pour trouver une chose cachée, il faut se cacher soi-même, notre vie doit donc être un mystère, il nous faut ressembler à Jésus, à Jésus dont le visage était caché... "Voulez-vous apprendre quelque chose qui vous serve, dit l'Imitation : Aimez être ignoré et compté pour rien..." et ailleurs : "Après avoir tout quitter il faut surtout se quitter soi-même" ; "Que celui-ci se glorifie d'une chose, celui-là d'une autre, pour vous, ne mettez votre joie que dans le mépris de vous-même". Que ces paroles donnent de paix à l'âme, ma Céline, tu les connais mais ne sais-tu pas tout ce que je voudrais te dire ?... Jésus t'aime d'un amour si grand que si tu le voyais tu serais dans une extase de bonheur qui te donnerait la mort mais tu ne le vois pas et tu souffres... Bientôt Jésus « se lèvera pour sauver tous les doux et les humbles de la terre » !... Haut